L'église Saint-Gilles

Depuis le XIe siècle, qui voit la construction du prieuré Saint-Gilles, l’église du sanctuaire a gardé la trace des temps qu’elle a traversés.

Image module

La façade ouest est d’origine, avec sa porte en plein cintre ornée de roses et de pommes de pin. Mais l’église a connu des transformations, ajouts ou restaurations, qui font d’elle un témoin de l’histoire, de la foi et de l’art.

La construction

Entrés par la porte ouest, sur le côté, on découvre une nef remaniée au XIXe siècle. C’est à cette époque que la voûte en bois, qui tombe en ruine, est remplacée par une voûte de briques. Le collatéral, ajouté à la fin du XIe siècle, est alors percé de vastes arcades, qui l’ouvrent largement sur la nef.

Au XVe, Jean des Roches (premier époux de Catherine de L’Ile) avait ajouté la chapelle du croisillon nord. Le chœur de l’église est original : un chevet plat, percé d’une grande baie à remplage flamboyant, et deux chapelles collatérales. Cet ensemble du XVe siècle (qui remplace la construction d’origine), a été construit grâce au don du Roi de France, Charles VII.

Quant au magnifique vitrail du chevet, on le doit à Léopold Lobin, fils du célèbre maître-verrier tourangeau Julien Lobin. Il représente deux scènes de la vie de saint Gilles.

Dans le clocher se trouvent encore trois cloches, dont la plus ancienne, fondue en 1741, est Monument historique. Elles ont été restaurées en été 2019, en même que le clocher. Depuis, nous avons la joie de les entendre de nouveau sonner.

Aujourd’hui

L’église est classée Monument Historique depuis le 7 mai 1908. Elle est l’une des églises les plus fréquentées du département d’Indre et Loire, car c’est environ 30 000 pèlerins par an qui viennent ici, dans ce lieu érigé sanctuaire marial le 8 décembre 2001 par Monseigneur André VINGT-TROIS, alors archevêque de Tours, suite aux apparitions de décembre 1947.

Restauration

Suite à la restauration du clocher qui était la première phase, nous sommes dans l’attente des travaux suivants : la nef, les chapelles latérales… Ces travaux sont sous la responsabilité de la commune de L’Ile-Bouchard. L’association Saint Gilles a été créée afin de soutenir la commune dans ces travaux onéreux.