Actualités des Paroisses Ile-Bouchard & Richelieu

REPLAY : 70e pèlerinage à Notre-Dame de la Prière

1947 – 2017, 8 décembre 2017 : 70 ans de pèlerinage à Notre-Dame de la Prière !

En effet, le 8 décembre 1947, dans un tout petit village de Touraine, quatre petites filles sont allées prier quelques instants à l’église St Gilles. Elles ressortent, toutes joyeuses, expliquant qu’elles ont vu « une belle dame accompagnée d’un ange » qui, dans une très grande simplicité, va converser avec elles pendant plusieurs jours. Au fil des jours, elle va leur apprendre à prier le chapelet puis, peu à peu, elle les invitera à prier pour les intentions suivantes, prier pour la France, pour les pécheurs, pour les familles (avec cette belle promesse de donner du bonheur dans les familles). Elle leur demandera d’inviter la foule (c’est-à-dire chacun d’entre nous), à en faire autant. Dans leurs échanges, elle se montrait d’une grande proximité et d’une grande tendresse.

Les messages transmis à ce moment-là demeurent aujourd’hui d’une grande actualité, et tout spécialement l’invitation à prier pour notre pays ainsi que la très belle promesse de donner du bonheur dans les familles.  En 2001, Mgr André Vingt-Trois, alors archevêque de Tours, a institué L’Ile-Bouchard, comme lieu de pèlerinage et a autorisé le culte public à Notre-Dame de la Prière.

Retour sur cette journée !

AUDIOS

Homélie de Monseigneur Aubertin

Conférence de Monseigneur Le Saux

PHOTOS

2017 12 08 70e pèlerinage à ND de la Prière

VIDEOS

Spectacle Il y a Laura, il y a Nicole, il y a Jeannette…

Le spectacle a été rejoué dans l’église Notre-Dame de Richelieu les 8 et 9 décembre derniers avec près de 800 spectateurs. L’aventure a commencé au début 2016. Voici le témoignage de Sophie : « Au Printemps 2016, un casting a lieu à L’Ile-Bouchard pour un spectacle anniversaire des Evénements de 1947. Ça m’amuse, j’y vais, on verra.
Des personnes de l’extérieur n’allaient pas m’apprendre le message de L’Ile-Bouchard, je connaissais et aimais beaucoup Jacqueline Aubry… Les acteurs, je les situais. Mais très vite, j’ai réalisé que je m’engageais sur rien de certain : je n’avais pas lu la pièce, je ne savais pas quel rôle me serait attribué, quel serait mon costume, les horaires des répétitions, etc. Enfin, je m’étais engagée dans une très grande inconnue mais j’y croyais ! Le Seigneur m’offrait là une belle occasion de vivre une expérience d’abandon et je n’ai pas été déçue. Mon rôle était le mien, je m’y retrouvais dans mes impatiences, mon enthousiasme, et j’avais la joie de partager ce qui m’anime. Aujourd’hui, je rends grâce pour ce spectacle inter-paroissial vécu ensemble. Nos six représentations ont remporté un
grand succès, un DVD est en cours de réalisation. Les fruits du message de L’Ile-Bouchard seront abondants ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here